N’ayez pas peur de la stérilisation !

Soyez raisonnables, si vous les aimez, faites les stériliser.

N’ayez pas peur de la stérilisation !​

Un million de chatons non désirés meurent chaque année pendant que les associations de protection consacrent un million d’euros par an pour la stérilisation des chats.

Les campagnes de sensibilisation sont à reconduire encore et encore. Les mentalités sont longues à évoluer… et les chattes rapides à se reproduire ! Savez-vous qu’en 4 ans, un couple de chats pourrait produire jusqu’à... 20.000 descendants ! De trop nombreux propriétaires hésitent encore souvent à faire stériliser leur animal. Or une stérilisation précoce est la meilleure réponse à apporter pour préserver sa santé et multiplier par deux son espérance de vie !

Stérilisation : vrai ou faux ?

1 - La stérilisation change son caractère : FAUX !

Elle va seulement stopper les traits de caractère liés à sa libido et à l’imprégnation de ses hormones : miaulements insupportables, frottements intempestifs, marquages urinaires, fugues, bagarres. Ainsi, le facétieux demandera toujours autant de câlins, et le caractériel restera toujours une tête de cochon.

2 - La stérilisation rend toujours obèse : FAUX !

La stérilisation entraine une modification du métabolisme, elle n’est pas responsable de son embonpoint. Une fois stérilisé l’animal devient moins actif et brûle moins de calories. Seule une alimentation spécifique, adaptée et proportionnelle à son activité physique lui permettra de garder la ligne.

3 - La stérilisation se fait après une première portée : FAUX !

C’est encore faux : les chats peuvent-être stérilisés à partir de 4 mois et 6 mois pour les chiens. C’est-à-dire avant ses premières chaleurs et pendant toute sa vie que la chienne ou la chatte ait ou non une portée. Une portée n’est ni utile ni nécessaire. Une femelle qui met bas n’est pas en meilleure santé, ni physique ni mentale.

Pourquoi faire stériliser votre chien ?

Il y a plusieurs excellentes bonnes raisons de faire stériliser votre nouveau bébé à quatre pattes. Voici les plus importantes à retenir qui auront un impact direct dans votre vie quotidienne.

  • Empêcher la surpopulation animale. La prolifération des chats est une problématique à laquelle doivent faire face de nombreuses communes.
  • Abandons multiples d’animaux
  • Éviter certains comportements indésirables
  • Diminuer l’agressivité envers ses congénères et la territorialité dans son environnement.
  • Réduire les risques de fugues et par le fait même les risques d’accidents et de blessures, si l’origine de son comportement est d’ordre sexuel (un chien obsédé par les femelles en chaleur par exemple)
  • Diminuer le marquage urinaire à des endroits inappropriés.
  • Prévenir des problèmes de santé liés à la sécrétion d’hormones sexuelles
  • Chez le mâle, la castration prévient les problèmes de prostate (hyperplasie, prostatite, kystes) et aux testicules (tumeurs).
  • Chez la femelle, lorsque la stérilisation est effectuée avant les premières chaleurs, elle prévient l’apparition de tumeurs des glandes mammaires (malignes dans 90% des cas). Elle évitera également les pyomètres, métrites et mammites (infection de l’utérus ou des glandes mammaires), les pseudo gestations (lactation nerveuse), les tumeurs de l’utérus et des ovaires, les pertes de sang dans la maison lors des chaleurs et les gestations accidentelles.
  • Limitation des risques d’infections virales : Leucose Féline (FeLV) et Sida du chat (FIV).